Explosion au carnaval

retour Accueil

 Le ruissellement des couleurs, la chaleur tropicale, la musique à tous les coins de rue, les Hypnotiques et enivrants battements de tambours de la samba, le million de touristes se mélangeant aux millions de cariocas, tout va concourir à vous envahir, à vous submerger d’émotions diverses et intenses pendant quelques jours :

Une véritable explosion de sensations autant pour votre corps que pour votre esprit.


Le carnaval a débuté officiellement le 9 février soir et se terminera le 14 février 2018. Tout a commencé par la remise des clés de la ville au Roi Momo par le maire de Rio. Le Roi Momo annonce alors le début des célébrations du Carnaval, un moment où toute la ville devient un immense terrain de fête où se multiplient les Blocos et autres événements festifs. Après l’annonce du Roi Momo, la parade des grandes écoles de samba débute au Sambodrome.

C’est une avenue de plus de 800 mètres de long bordé des 2 côtés d’immenses gradins à ciel ouvert pouvant contenir près de 90 000 spectateurs. Pendant 2 nuits les 12 plus grandes écoles de samba de la ville de Rio comme Mangueira, Beija Flor, Portela, Grande Rio, défileront et se disputeront, comme dans un championnat de football, le titre de champion du carnaval. Une école de samba est en moyenne composée de 3500 participants représentants pas moins de 40 tableaux avec pour chacun d’eux des costumes différents. Entre 5 et 8 chars allégoriques hauts comme des immeubles de 3 étages font également partie de la procession. 50 juges officiels disséminés le long du parcours notent les prestations de chaque école. Sous une apparence folle et exubérante, chacune de ces écoles doit suivre un certain de nombre de règles très strictes. Elles doivent entre autre parcourir l’ensemble du Sambodrome en un temps bien déterminé sous peine d’avoir des pénalités qui peuvent être fatale pour le classement final.

La proclamation des résultats sera retransmise à la télévision en direct mercredi 14 février et l’équipe qui finira première sera proclamée Championne du carnaval.


Pendant ce temps-là dans toute la ville …les blocos

Le carnaval, ce n’est pas seulement la prestation des écoles de samba au Sambodrome. Il débute dans les rues de la ville avec le défilé des Blocos (les fêtes de rue). C’est véritablement le carnaval des habitants de Rio, les cariocas, auxquels se joignent les centaines de milliers de touristes qui débarquent de toute la planète pour l’occasion. Ils incarnent véritablement, la Culture du Carnaval.

Les Blocos sont des groupes de percussionnistes qui défilent accompagnés de personnes grimées et déguisées. Ils sont généralement organisés par les habitants d’un quartier qui défilent dans les rues de celui-ci. Ces défilés commencent bien avant l’ouverture officielle (parfois plus de 3 semaines avant) du carnaval. Plus de 30 Blocos peuvent se dérouler le même jour dans différents endroits de la ville et à différentes heures. Il est quasiment inévitable de rencontrer dans les transports en commun des milliers de personnes costumées se rendant d’un Bloco à un autre. Ils peuvent rassembler de quelques milliers d’individus à plus d’un million. Lors de l’un des plus important le « Cordão da Bola Preta » qui a lieu le dimanche matin au centre de Rio, il a été compté plus de 1,5 million de participants.

Au rythme de la samba, la foule arpente les rues derrière ces groupes musicaux avec près de 600 défilés prévus pendant la période du carnaval. Le déferlement humain envahit rues et trottoirs, bloquant la circulation pendant des heures dans la moiteur de l’été tropical. Chacun est libre de se joindre au Bloco et d’en sortir comme il le désire. Je vous conseille de vous déguiser pour pouvoir mieux l’apprécier en vous fondant dans la foule et dans la fête.

Ces fêtes à ciel ouvert, exubérante et gratuite, rassemblent jeunes et vieux, ainsi que toutes les classes de la société brésilienne.

retour Accueil

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.